L’autre Caire… les pyramides de Gizeh!

Toujours aussi spectaculaire! J'aime.
Aujourd’hui, tourisme. Retour aux pyramides. Je les connais assez bien, j’y suis venu trois fois en 1982, puis encore en 2005, lors de mon premier séjour à l’Université Senghor. S’il y a une chose qui ne bouge pas trop dans les environs, ce sont bien ces structures d’environ 4500 ans!

Ça prend un bras long pour faire un auto-portrait!
Pourtant, ici aussi il y a quelque chose de différent : plus de monde que je pensais, mais surtout des Égyptiens. En effet, si les touristes sont peu nombreux dans le centre-ville, ils ne pleuvent pas ici non plus. Nous sommes présentement cinq personnes sur la terrasse d’où on peut assister au spectacle de son et lumière en soirée. Un endroit qui peut facilement accueillir 1500 personnes.

Plusieurs familles égyptiennes.
Aussi, les vendeurs du temple sont très très insistants. Au point où, encore dans le taxi, je regrettais presque d’être venu. À 200 m de la billetterie environ, deux hommes forcent le chauffeur à s’arrêter et l’un deux s’assoit devant, sur le siège passager. Good morning Sir, you speak english? Il m’explique alors que la voiture ne peut aller plus loin et qu’une calèche peut m’amener jusqu’à l’entrée… No way! Je demande au chauffeur d’exiger la sortie de cet intrus et de continuer. L’homme sort, fâché, mais
Toute voile au vent!
tant pis. La voiture ne fait pas 100 m qu’un autre gars répète le même stratège. Mais cette fois, je n’ai pas besoin d’intervenir. Le chauffeur l’engueule subito en arabe et l’autre ressort aussi rapidement qu’il est entré. La course se termine enfin : 32 L.E. au compteur pour une trentaine de minutes d’un parcours dans les rues de la capitale et de l’autoroute bondées. Je lui donne 40 L.E., sans hésitation. (Rappel : 10 L.E. = 1,65 $)

Je n'avais jamais vu de char ici avant aujourd'hui.
L’entrée sur le site : 60 L.E. Pour l’intérieur de pyramides, je laisse tomber. Je l’ai déjà fait et je n’y vois pas d’intérêt à y retourner seul. Khéops : 100 L.E. ; Khéphren ne peut être visité ; Mykérinos : 25 L.E.  Alors je déambule ainsi quelques heures, cherchant les meilleurs angles pour photographier les pyramides dont j’ai déjà des centaines et des centaines de photos. Mais pas comme en 1982, alors vers 5 h du matin, accompagné de mon ex, Lucie, nous avons escaladé la grande pyramide pour assister du haut de ses 137 m, au majestueux levée du Soleil, dans le désert. Une expérience qui serait totalement impossible à répéter aujourd’hui, compte tenu de l’enceinte gardée qui protège maintenant les lieux. Je me rappelle qu’à l’époque, le taxi nous avait déposé au pied de la pyramide et que des gens attendaient pour nous dire que c’était interdit de monter, la main tendue. Bakshish! Je ne me rappelle plus combien j’avais donné, mais c’était très peu. Écoutant mon guide du Club Aventure, Robert Cabral, je n’avais gardé que peu de L.E. dans mes poches et je les avais virées à l’envers pour montrer que je n’avais plus de sous.

La Coccinelle de VW peut vous mener partout!
Quel spectacle! La première fois naturellement, où j’ai aussi chevauché entre les pyramides de Gizeh et de Saqqarah, entré dans la Grande Pyramide avec la chanson Eye in the Sky d’Alan Parson Project, avec mon premier WalkMan de Sony. Mais aujourd’hui encore (tiens, j’ai laissé mon iPod à l’hôtel), c’est toujours impressionnant. Hosni, tu demeures bien petit par rapport à ces structures bâties par tes ancêtres! Quoique tu as bien retenu des pharaons  comment soumettre le peuple en t’élevant presque au niveau d’un demi-dieu. Ton règne est fini mon vieux… et je ne pense pas que personne ne t’érige un tombeau somptueux.

Devrais-je leur suggérer un peu de rouge-blanc-noir?
Je peux quand même comprendre l’exaspération des vendeurs qui tentent de convaincre les quelques touristes de faire une promenade à cheval, en calèche ou à dos de dromadaire. Ou encore d’acheter un Sphinx ou toute autre reproduction de statuettes de l’Égypte ancienne pour quelques L.E. Je suis assis dans une terrasse où je viens de consommer une Birrel et un sandwich au fromage pour 50 L.E. Tout ce qui m’a été offert aujourd’hui coûtait moins de 20 L.E. C’est quand même frustrant pour eux de voir un des rares touristes préférer une bière sans alcool à leurs objets ou activités qui constituent l'essentiel de leur gagne-pain.

Demain vendredi, je vous écrirai d'Alexandrie.

5 commentaires:

  1. Bonjour Richard,j`espère que tu me feras la faveur de voir ces photos .J`ai le goût d`Alexandrie et de la Vallée depuis depuis 50ans .Suzanne avait vécu 8 ans l`-bas avec sa famille .Le père ``ingénieur hygiéniste ``y tavaillait.Elle était revenue seule à Montréal agée de 18 ans du Caire.à l`époque c`était GROS.Mais tu me redonnes ce goût .Merçi et bonne nuit.Doriane

    RépondreSupprimer
  2. Merci Richard de partager tout cela, je fais un voyage virtuel. Bonne continuation.
    Micheline L.

    RépondreSupprimer
  3. Merçi pour les magnifiques photos.Doriane

    Tu nous réserve une surprise ou quoi.Je te lirai plus tard.Doriane

    RépondreSupprimer
  4. Salut Richard, Eh bien, je t'ai trouvé très courageux pendant ta course en taxi. Elles doivent vraiment être impressionnantes les pyramides pour tenir à ce point à les revoir. Et surtout, tes photos sont magnifiques mais fait attention de ne pas leur déplaire. Mon mari avait déjà fait un «raid» dans le désert et il leur avait été tout à fait interdit de prendre en photo les chars de l'armée ainsi que le reste des équipements... Si non, c'était la prison direct!

    RépondreSupprimer
  5. Ne t'en fais pas Diane, présentement, des familles entières d'Égyptiens se font photographier devant des chars. Ils sont très fiers de la neutralité de l'armée dans le choix du peuple de chasser Moubarak.

    RépondreSupprimer